Mesures anatomiques

0 Par arketip le 04 Feb 2009 - 16:41.

Depuis longtemps, je travaille à l'oeil les proportions de mes personnages.
L'oeil -enfin notre cerveau- a cette capacité d'apprécier ce qui est juste ou pas simplement par le regard, et c'est pareil pour les proportions d'un corps.
Jusqu'à présent, je me suis tellement bien passé de cette histoire de proportions et de canons académiques que j'ai du faire une recherche sur google pour me rappeler combien de fois une tête se retrouve dans la totalité du corps. :-)

Néanmoins dessiner à l'oeil n'a pas que des avantages: l'appréciation que l'on a d'une bonne proportion peut varier avec le temps. Je me suis donc décidé à trouver un moyen de systématiser un peu plus ma façon de travailler.

Plus jeune, je m'interressais déjà au dessin et bien sûr je louais parfois des livres qui parlaient d'art et de proportions académiques à la bibliothèque.
J'avais lu quelques livres pour apprendre à dessiner des personnages et il y avait cette fameuse règle des proportions qui utilisait comme mesure de base une tête... Selon le modèle et le type de corps souhaité, on conseille de reporter la mesure 7 fois et demi ou 8 fois, voire plus.

Tout cela m'a toujours laissé sceptique.
Je me suis souvent demandé dans quelle mesure ces conseils étaient réellement applicables dans la pratique ?

Je me souviens vaguement avoir fait des essais à cette époque et avoir été frustré par les résultats plutôt décevants. Les dessins qui en découlent sont raides et souvent.. les proportions ne sont même pas justes ! Pourquoi ? Hé bien parce que lorsqu'on doit répéter 8 fois une tête dans un corps la moindre erreur de mesure est fatale car on repète l'erreur 8 fois de suite! Si vous vous trompez d'un milimètre en mesurant la tête, vous vous retrouvez avec presque un cm d'erreur à la fin.
D'ailleurs en général, on reporte une proportion avec le crayon et l'index. C'est une méthode imprécise.

Et plus le personnage sera dessiné en petit plus l'erreur aura une conséquence négative sur le résultat. Forcément une erreur de 8 mm sur un personnage qui fait 8 cm de haut c'est vraiment catastrophique. Résultat, on finit toujours par corriger un peu la longueur des jambes ou bien changer légèrement la tête.
Alors à quoi bon utiliser un système comme celui-là puisqu'il faut quand même adapter les résultats à l'oeil ?

Un bon système est pratique à utiliser et ne va pas non plus à l'encontre de la spontanéité et de l'inspiration. Il doit s'adapter à des poses variées et pas seulement aux poses de face...
De plus un bon système se doit d'être fiable.



Regardons un peu ce qu'à fait Léonard de Vinci:

vinci-homme-vitruve

Cette image n'explique pas comment prendre les proportions dans le dessin lui-même. Néanmoins c'est interressant de voir que Léonard a utilisé un cercle pour y inscrire son personnage. D'une façon générale un cercle est un moyen pratique d'inscrire une proportion car une sphère apparaitra toujours avec un contour en forme de cercle quelque soit l'angle d'où vous la regardiez. C'est un moyen efficace de minimiser les erreurs. Je dis 'sphère' et non 'cercle' car bien évidement prendre des proportions revient à imaginer ces proportions en 3 dimensions et non pas d'une façon plane.

Léonard a aussi inscrit l'entièreté de son personnage dans ce cercle.
Il n'est pas partit d'un morceau du corps comme la tête qu'il aurait répété le long du corps.
Là encore, commencer par la proportion entière avant de diviser est la bonne méthode.
En effet si je veux qu'un personnage touche le sol à un endroit de mon dessin et que ce personnage ai telle hauteur, c'est bien plus pratique de commencer en déterminant la taille totale du sol au sommet de sa tête.

Par contre un unique cercle ne permet pas de diviser en proportions. De plus la façon dont il est placé ne permet pas que le personnage se plie.
Ici il s'agit avant tout d'un dessin pour illustrer un texte qui décrit les proportions. Le cercle porte un message d'harmonie, mais les proportions ne sont pas décrites sur l'image mais bien dans le texte en dessous. Si le sujet vous intéresse, la traduction du texte est disponible sur Wikipédia.

En imaginant mon propre système de proportions, je pense déjà à une série de critères:

  • Le système de proportions sera conçu pour fonctionner assis ou debout.
  • Le but n'est pas d'occulter le feeling naturel et la fluidité du dessin, donc inutile de rentrer dans des détails trop précis. Il restera simple et efficace.
  • Il doit permettre de prendre des repères même avec une pose partielle (image coupée).
  • Il a comme point de départ la taille totale du personnage des pieds à la tête, ce qui permet de prévoir sa hauteur sans erreur.
  • Pour éviter les erreurs, le nombre de divisions restera petit.D'abord on pose les proportions globales et puis seulement quand on est satisfait de la pose d'une façon générale, on peut alors ajuster le modèle de façon plus précise en prennant d'autres mesures basées sur les mesures globales bien établies.

( à suivre...)

retour au blog


line


Vos commentaires:


Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.
Security Code: